Frédéric SÈRE



Les raisons de mon engagement pour Marignac ...

Frédéric SÈRE

59 ans

Célibataire, un enfant

Educateur spécialisé et accompagnateur en montagne

Président de l’association socio-culturelle « Foyer des deux Vallées » (musique, peinture, poterie, marche…) domiciliée à Cierp-Gaud – 120 adhérents

---

« Avec une grand-mère congolaise et des grands-parents issus de vieilles familles marignacaises (Sère, Sécail, Espagne) je suis marignacais depuis toujours et mon attachement à ce village est aussi profond que mes racines sont lointaines.

Alors que Marignac fut, par le passé, un village très vivant, deuxième en termes d’habitants, le plus riche du canton, celui-ci s’est contenté de "gérer"  l’argent apporté par l’usine Péchiney, en oubliant d’investir pour l’avenir.

Malgré son cadre magnifique et ses nombreux atouts, l’absence de commerces, de professionnels de santé, d’équipements d’accueil pour les jeunes et les anciens,… rend notre village peu attractif.»

J’ai donc tout naturellement envie de travailler à améliorer la vie, notre vie à Marignac. »